Affaire Grégory : l'un des protagonistes confie son plus grand regret dans "Ça commence aujourd'hui" (France 2)

·1 min de lecture

Plus de 30 ans après la mort du petit Grégory Villemin, âgé de 4 ans, retrouvé pieds et poings liés dans la Vologne le 16 octobre 1984, le mystère n’a toujours pas été levé sur l’identité de l’auteur de ce meurtre. C’est sur le plateau de Ça commence aujourd’hui que des acteurs clés de cette affaire sont revenus sur le sujet, hier, sur France 2. Ils étaient les invités de Faustine Bollaert et l’un deux a confié un regret.

À lire également

"Une affaire française" : pourquoi la série de TF1 sur l'affaire Grégory ulcère les parents Villemin ? (VIDEO)

« Je regrette de ne pas avoir suffisamment écouté Jean-Marie »

C’est le Colonel Etienne Sesmat, auteur du livre Les deux affaires Grégory, dans lequel il revient sur l’extrême complexité de cette affaire, qui a souhaité exprimer un regret. À l’époque co-directeur de l'enquête sur la disparition de Grégory Villemin, l’homme a confié sur la plateau de Faustine Bollaert « Je n'ai qu'un regret moi. Jean-Marie [Villemin] m'avait téléphoné plusieurs fois mais à l'époque on était dans une position très particulière. On était dessaisis, on faisait l'objet de plaintes, la police était là, mettait des écoutes partout », référence à peine masquée aux accus... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles