Affaire Grégory : l’enquête rouverte grâce à la stylométrie

La justice a relancé l'enquête, 36 ans après le meurtre de Grégory. Une énième expertise a été lancée sur des pièces maîtresses de l’enquête qui a fait tourner la tête de la France entière. Les courriers de menaces envoyés aux parents du petit garçon vont être analysés selon une nouvelle technique : la stylométrie. Des experts et des algorithmes analysent non pas l’écriture, mais la syntaxe et le style des textes écrits par le corbeau. Ils les ont comparés avec des textes anodins, saisis lors de perquisitions ou écrits lors d’interrogatoires. Un logiciel anti-plagiat Le logiciel, développé pour contrer le plagiat, a été conçu par une entreprise suisse et serait efficace à 95%. "On prend les textes de la façon la plus brute possible et on peut les comparer. Et on s’est rendu compte que dans les enquêtes criminelles, c’était vraiment très précieux, parce que souvent les gens essayent un peu de déguiser leur style. Donc en voulant cacher leur rédaction, ils nous donnent un lien pour regrouper ces messages", explique Claude-Alain Roten, directeur de la société OrphAnalytics. De nouvelles séries d’auditions vont également avoir lieu dans cette affaire.