Affaire Grégory : les enquêteurs ont toujours des pistes

T.B et J.P.-L
Les enquêteurs préconisent d’entendre des proches de Bernard Laroche

Une expertise en stylométrie et des auditions : malgré l’annulation des mises en examen des Jacob et de Murielle Bolle, l’enquête n’est pas terminée.


L’énième camouflet judiciaire de l’affaire Grégory ne met pas pour autant fin à l’enquête. La juge Barbier attend toujours les résultats d’une expertise inédite en matière criminelle : la stylométrie. Une société, d’ordinaire chargée de traquer les plagiaires, a été mandatée en décembre pour comparer les lettres des « corbeaux » avec des écrits ordinaires saisis chez les suspects -les Jacob en premier lieu.

Là où l’expertise en écriture s’attache à déceler des similitudes graphiques, la stylométrie recherche des correspondances de vocabulaire ou d’expressions. Le terme « chef », utilisé par le corbeau pour exprimer sa haine du père de Grégory, sera notamment scruté.

Si des lettres de menaces ont été attribuées à Jacqueline Jacob par les experts en écriture, celle de la revendication du meurtre n’a jamais trouvé paternité. « La stylométrie pourrait donner lieu à des charges nouvelles et à de nouveaux interrogatoires », explique une source proche de l’enquête.

L’audition de nouveaux protagonistes ?

En parallèle, dans leur synthèse Anacrim de février, les gendarmes recommandent l’audition de nouveaux protagonistes. Il y a Marie-Ange Bolle, soupçonnée d’avoir « un rôle prépondérant » dans l’affaire en ayant poussé sa sœur Murielle à revenir sur ses aveux incriminant son époux.


LIRE AUSSI > L’affaire Grégory en six dates

Les enquêteurs préconisent aussi d’entendre d’autres proches de Bernard Laroche, dont son fils Sébastien. Ils rappellent que Laroche aurait déclaré : « On ne m’a pas mis dans le coup », lors de son arrestation, ce qui « étaye l’hypothèse [qu’il soit] impliqué de façon partielle et utilisé sans le savoir pour un dessein criminel ».

Enfin, ils estiment « utiles » les auditions de quatre ex-journalistes, susceptibles de corroborer la déposition de Patrick F. Ce dernier avait affirmé en juin 2017 avoir assisté (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Espagne : un gang rançonnait les migrants
Evasion du détenu fiché S de Brest : le conducteur complice mis en examen
Marc Machin en garde à vue pour viol
«Koh-Lanta» : Eddy Guyot contre-attaque
Belgique : une fillette kurde décède après une course-poursuite entre la police et des réfugiés

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages