Affaire Geneviève Legay: la commissaire chargée de l'enquête est la femme du policier mis en cause

Y-a-t-il un conflit d'intérêts dans l'enquête sur la blessure de Geneviève Legay, la militante d'Attac blessée à Nice le 23 mars dernier? C'est en tout cas la piste avancée par Mediapart, qui dévoile que la policière chargée de l'enquête n'est autre que la compagne du commissaire chargé des opérations lors de la manifestation des gilets jaunes.

Le procureur au courant

D'après le site d'investigation, la fonctionnaire en charge de faire la lumière sur l'origine des blessures de la manifestante est en couple avec Rabah Souchi, le commissaire chargé du maintien de l'ordre à Nice lors du rassemblement. Une information confirmée par le procureur de la République qui a déclaré au site "être tout à fait au courant" et qu'il "ne voit pas en quoi cela pose problème".

Ce lien explique en tout cas aux yeux d'Arié Alimi, l'avocat de la dame de 73 ans, la "subordination de témoin" dont Geneviève Legay assure avoir été victime lors de sa prise de déposition à l'hôpital:

"Dès les premiers moments, nous avions déposé une plainte pour subordination de témoin, puisque Geneviève Legay a dit à ses filles qu'elle avait été quelque peu manipulée par les fonctionnaires qui étaient venus enquêter sur son agression. Ils avaient essayé de lui faire dire que ce n'était pas un policier, l'auteur de son agression, mais au contraire un journaliste", explique-t-il à notre antenne.

L'enquête...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles