Affaire Gaël Perdriau : le maire ne démissionnera pas en cas de mise en examen

© OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP

Le maire de Saint-Étienne, Gaël Perdriau (ex-LR) a annoncé ce lundi qu'il ne comptait pas démissionner s'il était mis en examen dans le cadre de l'enquête judiciaire sur l'affaire de chantage à la vidéo intime ouverte depuis fin août. "Un mis en examen est toujours présumé innocent et donc si ce statut devait arriver, il ne changerait absolument rien à la façon que j'ai aujourd'hui de conduire le travail que les Stéphanois m'ont confié", a-t-il déclaré en conseil municipal, en réponse à une question de l'opposition.

"Si demain ou dans quelques mois, vous êtes mis en examen, que ferez-vous ?", lui avait demandé le chef de file de l'opposition municipale de gauche, Pierrick Courbon en lui reprochant de "continuer à diriger la ville comme si de rien n'était" et de "jouer la carte du pourrissement".

Gaël Perdriau clame toujours son innocence

"Ne vous fiez pas à ce que vous voyez ou à ce que vous entendez. Attendez de connaitre l'histoire dans son entièreté avant de porter un jugement", a rétorqué le maire. Celui-ci a été exclu des Républicains après une série de révélations de Mediapart sur un chantage à la sextape visant son ancien premier adjoint centriste Gilles Artigues. Nommément accusé par ce dernier, placé en garde à vue mi-septembre, cité dans des enregistrements audio accablants publié par Mediapart, Gaël Perdriau a toujours protesté de son innocence.

Le scandale l'a cependant poussé à limoger son directeur de cabinet puis à renoncer à ses fonctions représentatives à la ...


Lire la suite sur Europe1