Affaire Gérard Louvin : Lio "blacklistée" après avoir confronté le producteur ?

·1 min de lecture

Le couple Gérard Louvin-Daniel Moyne est visé depuis février dernier par des accusations de faits d’inceste par plusieurs hommes. La chanteuse Lio, connue pour sa franchise, confie avoir parlé de ce sujet avec Alain Chamfort, à l'époque où elle vivait avec le chanteur, dans les années 1980. Dans les colonnes de L'Obs, elle se souvient "parfaitement" avoir évoqué "plusieurs fois" ce sujet avec son compagnon en raison des gestes tendancieux de Daniel Moyne avec le fils de ce dernier.

Une ancienne collaboratrice du duo de producteurs, qui cartonnaient alors avec leur société Glem, affirme elle aussi qu'elle aurait mis en garde Alain Chamfort du comportement de Daniel Moyne. Pourtant joint au téléphone par nos confrères, l'interprète de Manureva s'est dit "stupéfait" et ne se souvient pas de cette histoire. Ce qui semble surprendre d'autant plus Lio. "Je suis très étonnée qu’Alain ne s’en rappelle pas", a-t-elle déclaré.

La chanteuse de 58 ans a notamment évoqué un dîner chez le couple Louvin-Moyne durant lequel elle a décidé d'en parler directement avec eux. Et visiblement, elle a finit par payer sa franchise. "J’ai été écartée et blacklistée de leurs programmes. C’était une époque d’impunité organisée, tous ceux qui savaient ont tourné la tête. On a manqué de courage", conclut cette mère de 6 enfants.

Lio n'est pas la seule à avoir évoqué cette tragique affaire. Alors qu'une enquête pour viols sur mineurs a été ouverte en février par le parquet de Paris contre Gérard Louvin et Daniel (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Zara et Mike Tindall proches de Harry et Meghan : le bébé de la réconciliation ?
Le saviez-vous ? Le mariage de Françoise Hardy et Jacques Dutronc a été précipité par la maladie
Gérard Louvin : comment Michèle Laroque se retrouve malgré elle mêlée à l’affaire
Jean-Pierre Pernaut de retour sur TF1 3 mois après avoir quitté le JT
Line Renaud et les hommes après la mort de son mari : "Il m'est arrivé d'être courtisée..."