Affaire Gérard Louvin : la chanteuse Lio assure avoir été "blacklistée" après avoir fait part au producteur de ses soupçons

·1 min de lecture

Depuis plusieurs semaines, le producteur Gérard Louvin et son mari Daniel Moyne sont pris dans une affaire d'agressions sexuelles, dont l'une des principales victimes serait Olivier A., le neveu du célèbre homme de télé. Ce dernier a déposé plainte en janvier pour "viols sur mineur de moins de 15 ans par ascendant", "complicité de viols sur mineur de moins de 15 ans par ascendant" et "corruption de mineurs" reprochant à son oncle et son mari d'avoir abusé de lui lorsqu'il avait entre 12 et 14 ans au milieu des années 80. Des accusations que réfutent en bloc le couple Louvin-Moyne, assurant qu'ils sont victimes d'un chantage à l'argent de la part de leur neveu.

Cette semaine, le magazine L'Obs consacre un long article à cette affaire en cherchant notamment à savoir si des membres de l'entourage de Gérard Louvin et Daniel Moyne auraient pu être au courant de tels agissements durant les années 90, époque où le producteur règne en maitre sur la télévision française au travers de société, Glem, qui produit notamment les émissions Sacrée soirée, Ciel mon mardi ! ou encore Intervilles. Certaines personnalités, comme l'animateur Jean-Pierre Foucault, assurent n'avoir jamais rien vu. "Si j’avais vu le moindre geste équivoque, je peux vous assurer que je serais parti !" indique pour sa part Julien Courbet, dont Louvin fût le producteur.

A l'inverse, certains artistes ayant côtoyé le couple révèlent aujourd'hui avoir eu des soupçons. C'est le cas notamment de la chanteuse Lio. A l'époque, (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

"C'était au-delà de la peur" : Michel Drucker revient sur son opération en direct dans le JT de France 2 (VIDEO)
Incroyables Transformations : combien de relookings sont réalisés en une journée de tournage ?
Mario Barravecchia explique pourquoi il a décidé de mettre un terme à sa carrière de chanteur
"Je me lève et vois que ça ne va pas si bien" : Anne Roumanoff testée positive au Covid-19, elle témoigne dans son émission depuis chez elle
"Ce n'est pas une question de genre" : Alexandre Ruiz explique avoir été "sujet" à des messages déplacés dans les rédactions