Affaire François Fillon : pourquoi Nicolas Domenach a pris ses distances

Ce mardi 23 juin, les avocats de François Fillon ont demandé au tribunal correctionnel de Paris de reporter son jugement, qui devait normalement être rendu lundi 29 juin, en raison des récentes déclarations de l'ancienne procureure, Eliane Houlette. Un contre-la-montre pour l'ancien Premier ministre, soupçonné d'emplois fictifs, auquel ont réagi les journaliste présents sur le plateau de LCI ce mercredi 24 juin.

Invité pour apporter un éclairage sur la personnalité de l'ancien candidat à la présidentielle, le spécialiste politique Nicolas Domenach a expliqué pourquoi ils avaient coupé les ponts. "La succession des révélations m'ont un peu mis en distance", débute le directeur du Nouveau Magazine littéraire qui "était de ceux qui trouvaient qu'il y avait une contradiction radicale entre la vertu affichée (…) et le fait qu'il soit chaque jour plus maculé". Un avis que ne partageait pas François Fillon "qui s'est obstiné et a entraîner toute la droite jusqu'à la catastrophe".

Des échanges de SMS "un peu vifs"

Pourtant, fut un temps où Nicolas Domenach avait été "intéressé par sa démarche intellectuelle quand il avait écrit un livre pour lequel il avait eu beaucoup de considération". Et pour cause, il est rare qu'un homme politique écrive "vraiment" son livre, alors même que, d'après le journaliste, cela lui permet de "reprendre possession de quelque chose d'important". Cependant, regrettant le déni de l'époux de Penelope Fillon, l'admiration a laissé place à une certaine amertume.

"Parfois

Retrouvez cet article sur GALA

PHOTOS - Sophie de Wessex : comment elle a fait oublier Meghan
Jean-Pierre Pernaut énervé après la dégradation de statues
Simon Abkarian : qui est sa femme Catherine Schaub ?
Jean-Jacques Bourdin : sa matinale sur BFMTV perturbée par la grève
"C’est une connerie” : Emmanuel Macron ébahi par l’affaire Griveaux