Une Affaire Française (TF1) Blandine Bellavoir : "Incarner Christine Villemin m'a fait peur"

·1 min de lecture

Vous êtes née en 84, l'année de l'affaire Gregory. Que connaissiez-vous de ce fait divers ?

Blandine Bellavoir : Pas grand-chose. J’ai toujours essayé de m’en préserver. Du coup pour préparer le rôle, j’en ai parlé avec mes parents qui, comme beaucoup de Français, étaient très au fait de l’histoire. Puis le scénario a donné le la et j’ai rattrapé mon retard. J’ai longtemps hésité à regarder le documentaire de Netflix, Grégory, mais finalement, je me suis lancée. J’ai lu énormément d’articles de l’époque, j’ai regardé quelques interviews des principaux protagonistes. Puis j’ai arrêté et j’ai digéré. J’ai travaillé dans mon coin, j’ai réfléchi, j’ai fabriqué ce que j’imaginais de Christine. Je ne la connais pas et je ne la connaitrais jamais. J’espère simplement que si elle tombe sur la série deux secondes, je serai à la hauteur de ces deux secondes.

Avez-vous hésité avant d'accepter le rôle de Christine Villemin ?

C’est une responsabilité tellement forte un rôle comme celui-là que j’ai eu peur. Ce qui est arrivé au couple Villemin, c’est le pire drame au monde. Et ces gens existent toujours. Il fallait être à la hauteur. Ma raison et mon inconscient m’ont très vite dit qu’il y aurait un avant et un après ce rôle. Un personnage comme celui de Christine Villemin vous marque en tant qu’actrice, que femme et que maman. Mon fils avait un an et demi quand nous avons tourné cette série. Elle m’a complètement chamboulée. C’était fou ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles