Affaire du financement libyen : Ziad Takieddine "ment comme il respire", affirme Gérard Davet

Nicolas Sarkozy ne se serait donc pas appuyé sur une importante somme (cinq millions d'euros) en provenance de Libye afin de financer sa campagne présidentielle en 2007. L'accusation était portée par Ziad Takieddine depuis plusieurs années. Or, l'intéressé a déclaré le contraire dans une interview accordée à Paris Match mercredi 11 novembre. "Une instruction judiciaire de cette importance-là ne devrait jamais reposer sur les seules déclarations d'un type aussi fantaisiste et peu fiable que Ziad Takieddine," regrette Gérard Davet, journaliste d'investigation au Monde. "Qui peut croire à ces fadaises ?" Le grand reporter, qui a longuement enquêté sur cette affaire, porte un jugement sans concession sur la crédibilité de l'homme d'affaires franco-libanais : "C'est quelqu'un qui a déjà été condamné à de multiples reprises, qui a l'habitude de dire tout et son contraire, qui affirme avoir financé Chirac, puis Sarkozy… Qui peut croire à ces fadaises ?", s'interroge-t-il. Avant d'ajouter : "Cet homme-là ment comme il respire."