Affaire Fillon: Publihebdos dit ne "pas avoir les moyens" de satisfaire aux demandes du juge Tournaire

Le juge Serge Tournaire a sollicité le groupe de presse concentrant de nombreux titres sarthois afin de faire la lumière sur l'éventuelle action locale de Penelope Fillon, soupçonnée d'avoir été rémunérée pour un emploi fictif. Mais Publihebdos a indiqué ce mercredi ne pas être en mesure de mener ces recherches. 

Le groupe Publihebdos, dont plusieurs hebdomadaires avaient reçu une réquisition leur demandant des archives prouvant la présence de Penelope Fillon sur le terrain, dans l'affaire de ses présumés emplois fictifs, a assuré "ne pas avoir les moyens" de répondre à une telle demande ce mercredi. 


"Pour répondre au mieux à sa demande, Publihebdos a fait savoir au juge (Serge) Tournaire qu'il tient à la disposition de la justice sa collection d'archives et rappelle qu'elles sont publiques dans le cadre du dépôt légal, disponible auprès de la BNF (Bibliothèque nationale de France)", a expliqué le groupe sur le site Actu.fr qu'il édite. "Publihebdos précise être dans l'incapacité de fournir précisément les éventuels articles et ne pas avoir les moyens de mener ces recherches colossales qui portent sur des centaines de milliers de pages (dont la plupart ne sont pas numérisées) publiées dans plusieurs journaux durant cette période de 18 ans", a fait valoir le groupe.  
    

Cinq journaux sollicités

La réquisition du cabinet du juge Tournaire, chargé de l'instruction au pôle financier du tribunal de grande instance de Paris, a été envoyée à cinq hebdomadaires de la Sarthe, de l'Orne et de l'Eure-et-Loir: L'Action Républicaine, Le Perche, Les Nouvelles de Sablé, L'Orne Hebdo et Le Petit Courrier-L'Echo de la Vallée du Loir. La justice demande aux journaux de lui fournir "tout article...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages