Affaire Fillon : démission du directeur de campagne Patrick Stefanini

France 3

Les Républicains sont déchirés. Dans cette fédération de Seine-Maritime, ces militants ne cachent plus leurs états d'âme. "Nous, sur les marchés, on se fait insulter. Quand on sort dans la rue, les gens qui nous reconnaissent nous disent qu'ils ne nous font plus confiance, moi aujourd'hui, je n'ai pas envie de faire campagne pour François Fillon", explique un jeune militant. Pendant ce temps-là, l'hémorragie continue.



Démission de son directeur de campagne

Toute la journée d'hier, vendredi 3 mars, les annonces de départs se sont succédées dans l'équipe du candidat, jusqu'à celle, en soirée, de la cheville ouvrière de la campagne,

son directeur Patrick Stefanini. Dans sa lettre de démission, il précise que sa décision est irrévocable. "Il me paraissait préférable que tu arrêtes ta campagne (...) Tu as pris une autre décision. Je la respecte. Je constate qu'à cette occasion, j'ai été minoritaire au sein de ton équipe (...) j'en tire les conclusions", a-t-il déclaré. Quelques heures plus tôt, c'est le porte-parole du candidat, Thierry Solère, qui s'était retiré. En dépit des défections, François Fillon a appelé hier ses partisans à le soutenir en venant à son rassemblement à Paris ce samedi 4 mars.

Retrouvez cet article sur Francetv info

François Fillon va devoir reconstruire une équipe de campagne
François Fillon : sa candidature déchire son parti
Protégée par son immunité parlementaire, Marine Le Pen décline un rendez-vous judiciaire
DIRECT. La propriété de François Fillon dans la Sarthe a été perquisitionnée vendredi
Manifestation pro-Fillon au Trocadéro : les Républicains sont divisés

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages