Affaire Fillon : "On est accroché au mât d'un bateau qui coule de jour en jour un peu plus"

franceinfo
Affaire Fillon : "On est accroché au mât d'un bateau qui coule de jour en jour un peu plus"

François Fillon n'a pas l'intention de lâcher, malgré les défections qui se multiplient dans son propre camp. En déplacement à Nîmes, jeudi 2 mars, François Fillon a assuré que "la base, elle, tient. Je m'appuie sur les Français", a-t-il également lancé. Ce n'est pas l'avis du maire Les Républicains de Poissy, dans les Yvelines, Karl Olive. Le porte-parole d'Alain Juppé lors de la primaire a expliqué, jeudi sur franceinfo, être "accroché au mât d'un bateau qui coule de jour en jour un peu plus". Karl Olive demande la tenue d'un conseil national du parti pour désigner "un nouveau candidat".

franceinfo : Pourquoi retirez-vous votre soutien à François Fillon ?

Karl Olive : La primaire était une compétition, mais pas un combat. J'avais choisi Alain Juppé, dont j'étais l'un des porte-parole. Le soir de la victoire de François Fillon, j'ai fait partie de ceux qui ont dit : 'Évidemment, on doit être derrière notre vainqueur comme un seul homme.' Pour autant, ce n'est pas un chèque en blanc. On constate, depuis maintenant un peu plus d'un mois, que l'on est passé d'une élection imperdable à une élection devenue ingagnable. Nous, élus de terrain, sommes les personnalités préférées, parce que nous sommes à portée d'engueulade des administrés. Je peux vous dire qu'en ce moment, on sait ce que c'est que l'engueulade auprès des administrés !

Vous sentez-vous trahi par François Fillon ?

Il y a une présomption d'innocence. Cependant, sur le terrain, le mal est fait. Il reste un peu plus d'un mois, que devons-nous faire ? Je constate simplement qu'on est accroché au mât d'un bateau qui coule de jour en jour un peu plus. Je pense qu'on a 10 jours pour se reprendre en main, par rapport à cette date du 15 mars [date de la convocation chez les juges de François Fillon]. Pour se reprendre en main, il y a une solution qui est de convoquer un conseil (...) Lire la suite sur Francetv info

Le domicile parisien des époux Fillon a été perquisitionné dans la matinée
C'était comment ? "Les politiques, j'ai honte pour eux"
François Fillon, un "homme dangereux" qui a joué "son dernier atout", selon la presse étrangère
Présidentielle : Fromantin soutient (toujours) Fillon et l'appelle "à mettre fin" au "système" dont "il a profité"
Histoires d'info. Présidentielle : quand 39 parlementaires et quatre ministres gaullistes demandaient à Chaban de retirer sa candidature

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages