Affaire des "fadettes": le CSM saisi pour de possibles manquements de l'ex-cheffe du parquet financier

franceinfo
·1 min de lecture

Le CSM, Conseil supérieur de la magistrature, a été saisi après des "présomptions de fautes disciplinaires" susceptibles d'être reprochées à l'ancienne procureure de la République financier, Eliane Houlette, selon le rapport d'enquête administrative dévoilé par Jean Castex vendredi 26 mars. Ce rapport concerne trois magistrats du PNF dans l'affaire dite "des fadettes". La mission d’enquête administrative menée par l'IGJ, l'inspection générale de la justice, pointe notamment le "comportement managérial" d'Eliane Houlette et "de possibles conflits d’intérêts entre son exercice professionnel et ses relations privées".

Le Premier ministre indique que "le Conseil supérieur de la magistrature sera saisi aux fins d’apprécier le comportement professionnel d'Eliane Houlette au regard des devoirs de sa charge".

Un autre dossier transmis au CSM et un classement d'une procédure

Concernant le dossier de Patrice Amar, premier vice-procureur financier, le Premier ministre dit avoir relevé, dans les documents portés à sa connaissance, "différents éléments susceptibles de faire naître un doute sérieux quant au respect de ses obligations déontologiques". Il a estimé que les appréciations en cause méritaient d’être portés à la connaissance du Conseil supérieur de la magistrature afin que celui-ci, usant des pouvoirs d’investigation puisse, "en tirer des conséquences de nature disciplinaire".

Par ailleurs, le Premier ministre considérant qu’aucun manquement déontologique n’a été constaté (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi