Affaire Eva Puddu : "Toute cassée de l'intérieur...", le triangle amoureux a-t-il fini en meurtre ?

Le 7 décembre 2016, à Izon, petite commune girondine bordée par la Dordogne, Eva Puddu, une adolescente de 18 ans, est fauchée par une voiture alors qu'elle marche tranquillement dans la rue tout en téléphonant à son amoureux, Vincent. Au volant du véhicule, Jérémy Delaveau, un jeune pompier volontaire, ne s'approche pas du corps projeté à une dizaine de mètres du point d'impact. Une absence de réaction qui interrogera d'autant plus la justice que l'accusé a été formé aux premiers secours. Le schéma se complique quand on apprend que Jérémy a tué la petite amie d'un jeune homme dont il était lui-même amoureux. De nombreux indices incriminants laissent penser qu'il s'agit d'un meurtre : absence de traces de freinage, messages menaçants envoyés depuis plusieurs jours, etc.

"Plus Vincent devenait indifférent à vos menaces de suicide, plus vous faisiez monter la pression", note Me Arnaud Dupin, l'un des avocats des parties civiles lors du procès cinq ans plus tard. L'accusé, 22 ans, n'a pas eu même un mot d'excuses pour la famille d'Eva Puddu. Je ne peux pas demander pardon pour quelque chose d'impardonnable", justifie-t-il. Au quatrième jour de son procès devant la cour d'assises de Gironde, Jérémy Delaveau soutient mordicus la thèse de l'accident. "Bien sûr, cela paraît trop gros pour être un accident, étant donné le contexte, le triangle Vincent, Eva et moi. Mais c'est un accident. Jamais je n'ai voulu tuer Eva", assure le jeune homme. Après (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

TÉMOIGNAGE. "Pendant quinze ans, j'ai souffert d'un TOC consistant à m'acharner sur mes boutons"
"Même si elle avait fait une connerie" : la meilleure amie de Leslie, disparue dans les Deux-Sèvres se confie
TÉMOIGNAGE Je meurs d'envie d'épouser mon compagnon mais il ne veut pas revivre un second divorce
TÉMOIGNAGE. "Nous nous sommes rencontrés à l'hôpital où nous étions soignés pour nos cancers"
TÉMOIGNAGE J'ai peur d'avoir gâché la vie de ma fille avec le prénom que je lui ai donné