Affaire Estelle Mouzin : la vraie histoire cachée du pull-over rouge

La photo toute en contrastes de l’avis de recherche d’Estelle Mouzin , avec ses cheveux châtains, ses yeux verts et son pull-over rouge, est restée gravée dans la mémoire des Français. Ce pull rouge que l’on voit sur la photo, c’est celui qu’elle portait le jour de sa disparition, le 9 janvier 2003 dans la petite ville de Guermantes, en Seine-et-Marne. Pour Eric Mouzin, le père d’Estelle, ce vêtement est d’autant plus symbolique qu’il a été transmis en réalité de père en fille. "Le pull rouge, c’est toute une histoire…", confie-t-il pour la toute première fois, au micro de la journaliste Chloé Triomphe.

"Ce pull, c’était le mien". Avec une émotion palpable, Eric Mouzin raconte dans le podcast "L’Ombre" qu’au départ, c’est la grand-mère d’Estelle qui l’avait tricoté pour lui. "Un pull comme ça, fait avec amour, ça ne se jette pas", avait-elle protesté lorsqu’il avait voulu s’en débarrasser. Le pull a donc été détricoté et retricoté dans une taille plus petite pour qu’il puisse être porté par Estelle. Jusqu’au jour où la petite fille a été enlevée alors qu’elle rentrait de l’école, un soir d’hiver 2003.

Le terrible symbole du "fil rouge"

Des années plus tard, quand les enquêteurs retrouvent sur un matelas qui a appartenu au tueur en série Michel Fourniret un morceau de fil de laine rouge, un terrible scénario se dessine. "Il faut savoir si ce fil rouge peut correspondre au pull", résume Eric Mouzin. Or, comme toutes les grands-mères qui tricotent, celle d’Estelle Mouzin "...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles