Affaire Estelle Mouzin : les révélations de Monique Olivier relancent les recherches

Depuis plus d’un an, Monique Olivier qui distille au compte-gouttes des informations à la juge d’instruction en charge de l’affaire Estelle Mouzin. Mardi 6 avril, l’ex-femme du tueur en série Michel Fourniret est plus que jamais au cœur de l'enquête. Les fouilles ont en effet repris à Issancourt-et-Rumel (Ardennes), pour tenter de retrouver le corps de la victime, disparue en janvier 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne). La semaine dernière, Monique Olivier a en effet été conduite dans la forêt en présence de la juge Sabine Khéris, et fait des confidences. "Des meurtriers à quatre mains" "Monique Olivier a indiqué qu’elle était présente à Ville-sur-Lumes dans la maison où a été séquestrée Estelle (…). Pour nous, ce sont des meurtriers à quatre mains", explique Me Didier Seban, l’avocat du père d’Estelle Mouzin. Pendant des années, les enquêteurs n’ont pas exploité la piste Fourniret, jusqu'en 2019, alors qu’une nouvelle juge reprend l’enquête à zéro. "J’attends les résultats de l’enquête. Je ne veux pas apporter de crédit à ces deux personnes très manipulatrices", tempère Éric Mouzin, le père de la fillette. Les fouilles doivent se poursuivre mercredi 7 avril dans une vaste zone forestière.