Affaire Estelle Mouzin : les fouilles se poursuivent dans les Ardennes à Issancourt-et-Rumel

C'est une nouvelle journée de fouilles à Issancourt-et-Rumel dans les Ardennes, à la recherche du corps de la petite Estelle Mouzin, disparue en janvier 2003, alors qu'elle rentrait de l'école. Plus de 18 ans après les faits, son corps n'a toujours pas été retrouvé. "Une vingtaine d'enquêteurs, d'experts de la gendarmerie scientifique dont un archéologue et un anthropologue sont sur place en présence de la juge Sabine Kheris" explique le journaliste France Télévisions Hugo Puffeney en duplex depuis la forêt d'Issancourt-et-Rumel. Ils sont arrivés sur les lieux jeudi 8 avril aux alentours de 8 heures 30. Un travail de fourmi Aucun engin de chantier n'est présent sur les lieux : "Il s'agit de fouilles très méticuleuses, très soigneuses. Pour l'instant, les enquêteurs n'ont pas besoin de couper des arbres, ils ont simplement placé des repères, définit des zones à l'aide de peinture ou de petits rubans blancs et rouges", précise le journaliste. Ce travail de fourmi pourrait prendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines.