Affaire Epstein : quatre questions sur la mise en examen de Jean-Luc Brunel

·1 min de lecture

L'agent de mannequins français Jean-Luc Brunel a été mis en examen vendredi soir pour "viols sur mineur de plus de 15 ans" et "harcèlement sexuel". Il est accusé d'avoir joué le rôle de rabatteur pour le sulfureux Jeffrey Epstein. Au centre d'une affaire tentaculaire de viols sur mineures et de harcèlement sexuel, ce milliardaire américaine avait été arrêté en juillet 2019 avant de se suicider en prison quelques semaines plus tard, suscitant un torrent d'interrogations et de théories du complot. Europe 1 fait le point sur cette affaire qui défraye la chronique. 

Qu'est ce que "l'affaire Epstein" ? 

Le financier américain Jeffrey Epstein avait été arrêté en juillet 2019 et inculpé à New York pour avoir organisé, entre 2002 et 2005, un réseau constitué de dizaines de jeunes filles, certaines collégiennes, avec lesquelles il aurait eu des rapports sexuels contraints dans ses nombreuses propriétés. Les plaignantes, parfois mineures, toujours désargentées à l'époque des faits, racontent avoir été approchées par des "rabatteuses", près de leur école ou à leur travail.

Elles disent avoir ensuite été persuadées, pour quelques centaines de dollars, de venir faire un massage, présenté comme non sexuel, à un puissant New Yorkais prêt à faire décoller leur carrière. Epstein aurait usé de méthodes similaires pour attirer et abuser de jeunes filles dans son opulente résidence de Palm Beach, en Floride, et dans son île privée des îles Vierges américaines, surnommée par certains "île de...


Lire la suite sur Europe1