Affaire Epstein : le procureur de Manhattan met en doute la volonté du prince Andrew de coopérer à l'enquête

franceinfo avec AFP

Le procureur de Manhattan a accusé, lundi 8 juin, le prince Andrew de prétendre "faussement" vouloir coopérer avec les enquêteurs américains dans l'affaire Epstein, après que ses avocats eurent affirmé qu'il avait proposé "au moins trois fois" de témoigner dans ce vaste dossier d'agressions sexuelles sur mineures qui entache la monarchie britannique. Le deuxième fils de la reine Elizabeth II, âgé de 60 ans, est sommé depuis plusieurs mois de s'expliquer sur ce qu'il savait des activités de son ami américain. Jeffrey Epstein a été retrouvé pendu dans sa cellule en août 2019, après avoir été accusé d'avoir exploité sexuellement des jeunes filles mineures.

La défense du prince Andrew a diffusé une longue mise au point après la publication d'informations par le tabloïd The Sun et de journaux américains. Selon ces médias, la justice américaine a saisi les autorités britanniques pour contraindre le prince Andrew à témoigner.


"Le prince Andrew a encore cherché aujourd'hui à se présenter faussement au public comme ayant hâte de coopérer à l'enquête fédérale (américaine) alors qu'il a plusieurs fois refusé de caler un entretien avec les autorités américaines et nous a informé clairement il y a près de quatre mois qu'il ne se rendrait pas à un tel entretien", a (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi