Affaire Epstein : avec l'ouverture d'une enquête en France, les associations espèrent une "libération de la parole" des victimes

franceinfo

"J'espère qu'il va y avoir un phénomène de libération de la parole des victimes", a plaidé sur franceinfo vendredi 23 août Yael Mellul, avocate et fondatrice de l'association Femme et libre, après l'ouverture d'une enquête préliminaire par le parquet de Paris dans l'affaire Epstein. "C'est aussi un des objectifs de l'ouverture de cette enquête", a-t-elle affirmé.

L'enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris concerne des faits de viols et d'agressions sexuelles sur des personnes majeures et mineures, ainsi que des faits d'association de malfaiteurs en vue de commettre des crimes et des délits, a précisé le procureur Rémy Heitz.

"Cette enquête était aussi attendue qu'absolument indispensable"

Yael Mellul

à franceinfo

"La dimension manifestement internationale de ce réseau pédocriminel ne pouvait rester aux portes de la France", a réagi Yael Mellul. Si elle s'est dite soulagée par l'ouverture de cette enquête, elle a également déploré que cela ait "pris un peu trop de temps". L'avocate a également espéré sur franceinfo que l'ouverture de cette enquête permette aux victimes "d'avoir confiance en la justice". "J'espère que cela va agir comme un déclencheur", a souhaité la fondatrice de l'association Femme et libre qui est prête à recueillir les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi