Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell, le démon dans la peau

·2 min de lecture
Bestimage

Reconnue coupable de complicité de trafic de mineures, elle veut faire appel et reste en prison.

Jusqu’au dernier moment, elle a cru s’en sortir. À quelques heures de l’annonce du verdict, Ghislaine Maxwell sourit dans le box des accusés quand son avocate lui présente un journaliste de la chaîne américaine ABC. L’échange ne dure que quelques secondes mais il stupéfie le public, qui devine la suite : une interview exclusive en cas d’acquittement.

Lire aussi:«Christina Oxenberg a voulu restituer sa part de vérité sur Ghislaine Maxwell»

En cette matinée du 29 décembre, pareil scénario paraît crédible. Les douze jurés délibèrent depuis six jours et, visiblement, ont du mal à s’accorder. Ils demandent des comptes rendus écrits des témoignages d’accusatrices pourtant entendues à la barre. Ils doutent de l’une d’elles, Jane, qui, mal préparée, s’est contredite. Quelques jours plus tôt, les avocats de la défense se sont donné des « high five » (tapes dans les mains), comme si la longueur des délibérations leur offrait un peu d’espoir. Ils semblaient sereins et se disaient « fiers » de défendre Ghislaine, cette cliente si bien élevée qui leur donnait de chaleureuses accolades à la fin de chaque audience. Une grande famille unie dans l’adversité. Dans le public, au premier rang, Isabel, la sœur aînée de l’accusée, a affiché son soutien sans faille. Le soir, après l’audience, on la voyait attendre patiemment son taxi, entourée de journalistes qui tentaient, en vain, de lui arracher des confidences… Avec son béret, sa valise à roulettes bleue et ses lunettes en écaille qui se séparent au milieu, l’ex-héritière ne paie pas de mine mais est restée droite dans ses bottes.

Lire aussi:Ghislaine Maxwell, d'héritière mondaine à complice présumée d'un trafic de mineures

Pendant le procès, les avocats de Ghislaine Maxwell ont(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles