Affaire Elisa Pilarski : trois ans après le drame, les conclusions accablantes d'une nouvelle expertise

Le chien Curtis est-il ou non responsable de la mort d'Elisa Pilarski, mordue à mort le 16 septembre 2019 dans la forêt de Retz, dans l'Aisne ? Trois ans après, cette question pourrait enfin trouver sa réponse. Comme le révèle Oise Hebdo, une nouvelle expertise a récemment été menée par un vétérinaire de Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques, et ses résultats sont sans appel : les morsures examinées sur le corps d'Elisa Pilarski, enceinte de six mois au moment du drame, correspondent aux crocs de Curtis, le pitbull de son compagnon, Christophe Ellul.

Selon nos confrères, l'expertise réalisée à Pau prouve non seulement la responsabilité de Curtis dans la mort d'Elisa Pilarski, mais disculpe également tous les autres chiens présents sur les lieux au moment du drame. Pour rappel, alors que la jeune femme promenait le pitbull de son compagnon, une chasse à courre se déroulait en présence d'une soixantaine d'autres canins. Depuis le drame, Christophe Ellul rejette la faute sur ces chiens et clame l'innocence du sien. Les chasseurs présents sur les lieux, eux, affirment qu'Elisa Pilarski a été tuée par Curtis. À noter que plusieurs expertises accablent déjà Curtis, son ADN ayant été retrouvé sur le corps de la victime.

Le procès n'aura pas lieu avant 2023

Mis en examen pour homicide involontaire et placé sous contrôle judiciaire, Christophe Ellul ne sera pas jugé avant 2023. Il lui est notamment reproché d'avoir importé illégalement Curtis, un chien (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

TÉMOIGNAGE Je suis née avec un bras énorme et les gens me disent de l'amputer
Elle veut à tout prix se marier, son compagnon préfère la hacher menu
Elle accouche dans la cantine du lycée alors qu'elle ignorait totalement être enceinte
Jonathann Daval : le montant de son salaire en prison dévoilé
Suisse : une grosse somme promise à celui ou celle qui aidera à résoudre un sordide cold case