Affaire Duhamel : le boomerang de la pétition pro-pédophilie de Gabriel Matzneff

Par Julie Malaure
·1 min de lecture
Olivier Duhamel, le 19 mai 2016
Olivier Duhamel, le 19 mai 2016

Après le livre de Vanessa Springora, Le Consentement (Grasset), qui dénonçait l'an passé l'emprise qu'avait exercée sur elle l'écrivain Gabriel Matzneff, l'ouvrage de Camille Kouchner a produit l'effet d'un électrochoc. La Familia grande (Seuil), meilleure vente en ce début d'année, révèle au grand public les faits d'inceste commis par son beau-père, Olivier Duhamel, sur son frère jumeau, le fils d'Évelyne Pisier et de Bernard Kouchner, alors âgé de 14 ans, à la fin des années 1980. Duhamel, le politologue et président du prestigieux club Le Siècle, sur lequel pèse désormais une enquête préliminaire pour « viols et agressions sexuelles par personne ayant autorité sur mineur de 15 ans », a renoncé à ses fonctions le 4 janvier, entraînant une cascade de démissions : celles de l'avocat Jean Veil et de l'ancien secrétaire général du gouvernement Marc Guillaume, notamment.

Un Français sur dix aurait déjà été victime d'inceste, selon l'institut de sondage Ipsos. Sous l'impulsion de l'affaire Duhamel, les verrous du silence sautent sur les réseaux sociaux. Le mot-dièse #MetooInceste a déclenché une salve de dénonciations de viols incestueux par de nombreuses victimes. Et c'est ainsi que la très gênante pétition de Gabriel Matzneff, « L'enfant, l'amour, l'adulte », imprimée le 26 novembre 1977 dans les pages du Monde et le lendemain dans celles de Libération, a refait surface. Une pétition pro-pédophilie sidérante, cosignée par une soixantaine d'intellectuels, dont [...] Lire la suite