Affaire Duhamel : Frédéric Mion, directeur de Sciences Po, démissionne

Source AFP
·1 min de lecture
La pression était forte sur le haut fonctionnaire de 51 ans, qui avait fini par concéder avoir été au courant des accusations d'inceste visant Olivier Duhamel. (illustration)
La pression était forte sur le haut fonctionnaire de 51 ans, qui avait fini par concéder avoir été au courant des accusations d'inceste visant Olivier Duhamel. (illustration)

Le directeur de Sciences Po, Frédéric Mion, a présenté mardi 9 février au soir sa démission dans une lettre adressée à la communauté éducative et aux étudiants, dans la foulée de l'affaire Duhamel qui a donné lieu au lancement d'une inspection pour établir les « responsabilités » et d'« éventuelles failles » au sein de l'école.

Cette démission intervient alors que les étudiants de la prestigieuse école ont reproché à leur directeur d'avoir nié être au courant des agissements d'Olivier Duhamel, président démissionnaire de la Fondation nationale des Sciences politique qui chapeaute Sciences Po. Dans une lettre ouverte publiée sur le site de Libération, plus de 500 étudiants, professeurs et salariés de l'IEP avaient demandé son départ.

À LIRE AUSSIMichel Richard ? Affaire Duhamel, la faute de Louis Schweitzer

Frédéric Mion avait connaissance des accusations d'inceste

En effet, lorsque les accusations ont été révélées, le 4 janvier, Frédéric Mion s'était d'abord dit « sous le choc ». Quelques jours plus tard, pourtant, le journal Le Monde révélait que le directeur de Sciences Po était au courant des accusations d'inceste depuis deux ans déjà. Il a ensuite expliqué avoir contacté un proche d'Olivier Duhamel qui lui aurait certifié que les rumeurs étaient sans fondement.

Le politologue Olivier Duhamel est accusé par sa belle-fille Camille Kouchner d'avoir violé son frère jumeau quand il était adolescent. Elle a fait ces révélations dans son livre « La Familia grande [...] Lire la suite