Affaire Duhamel : Elisabeth Guigou renonce à sa mission sur l'inceste

Jeanne Bulant avec AFP
·1 min de lecture

L'ex-ministre de la Justice Elisabeth Guigou a annoncé, ce mercredi, renoncer à sa mission sur l'inceste. Sa présidence était contestée en raison de sa proximité avec le politologue Olivier Duhamel, lui-même accusé d'inceste par son beau-fils.

L'ancienne garde des Sceaux Elisabeth Guigou, citée parmi les proches d'Olivier Duhamel, a annoncé ce mercredi çà l'AFP qu'elle renonçait à sa mission sur l'inceste. Mardi, elle s'était défendue d'avoir eu connaissance des accusations d'inceste pesant contre l'influent politologue, estimant que "nous côtoyons tous des victimes et des agresseurs sans le savoir".

Dans le livre La familia grande, Camille Kouchner, fille de l'ancien ministre Bernard Kouchner, révèle que son frère jumeau a été victime d'inceste par son beau-père, le politologue Olivier Duhamel, lorsqu'il avait 14 ans.

"Le climat actuel ne me permet pas de conduire cette mission avec la sérénité nécessaire. J'ai donc pris la décision de passer le relais et de renoncer à présider cette commission", indique-t-elle dans une déclaration écrite, affirmant qu'elle "a ignoré toutes ces années les faits gravissimes dénoncés par Camille Kouchner dans son livre".

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :