Affaire Duhamel : Élisabeth Guigou martèle qu’elle ne savait pas

·1 min de lecture

Élisabeth Guigou n'en démord pas : elle ne connaissait "rien du tout" des soupçons de viols visant Olivier Duhamel. Ce dernier a été accusé, dans le livre de son ex-belle-fille Camille Kouchner, d'avoir agressé sexuellement son ex-beau-fils alors adolescent. Dans un entretien accordé au Parisien, ce samedi 29 mai, l'ancienne garde des Sceaux est revenue sur sa démission de la commission sur l'inceste et les violences sexuelles faites aux enfants, après des critiques sur ses liens avec le politologue. Fragilisée par la sortie de La Familia Grande (éditions du Seuil), l'ancienne ministre avait décidé de se mettre en retrait de cette commission indépendante. Une décision qu'elle ne regrette "pas du tout".

Désormais présidente bénévole d'un groupe de travail sur la présomption d'innocence, placé sous l'égide d'Éric Dupond-Moretti, Élisabeth Guigou n'aurait pas pu honorer sa précédente mission "compte tenu de l'émotion soulevée par les révélations de Camille Kouchner". En cause également : les commentaires "très exagérés" sur sa proximité "supposée" avec le politologue, qu'elle ne fréquentait plus "depuis près de quinze ans". Élisabeth Guigou s'était retrouvée mêlée à l'affaire en raison d'une enquête du Monde, mentionnant les liens entre le médiatique politologue et l'ex-présidente de la commission sur l'inceste. Cette dernière aurait été invitée dans la résidence familiale de Sanary-sur-Mer (Var), où se réunissaient la famille et les proches du clan. "Nous côtoyons tous des victimes (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - Ophélie Winter n’a pas renoncé à devenir maman : « J’ai congelé des œufs dans le monde entier »
Sophie Davant évoque le retour de Pierre-Jean Chalençon dans Affaire Conclue mais…
Bernard Tapie : « son état de santé n’est pas alarmant » rassure son avocat
Pourquoi Anne Sinclair n’a pas quitté Dsk quand l’affaire a éclaté
Diana : ce coaching intensif pour ne plus passer pour une victime

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles