Affaire DSK: Tristane Banon pourrait témoigner à New york

Me David Koubbi, l’avocat de Tristane Banon qui accuse Dominique Strauss-Kahn de tentative de viol, a affirmé qu’il ne serait pas opposé à ce que sa cliente aille témoigner à New York.

Me Koubbi accuse en outre Francois Hollande d’avoir menti en affirmant n’être au courant de rien dans l’affaire de la tentative de viol de Tristane Banon.

«Si le Procureur Cyrus Vance fait une demande d’entraide judiciaire officielle et qu’elle est acceptée par les autorités françaises (…) Tristane ira témoigner à New York», a déclaré l’avocat mercredi dans un entretien au Parisien/Aujourd’hui en France.

«Je ne lui conseillerais pas de comparaître volontairement en dehors de ce cadre légal et officiel», a ajouté de défenseur de Tristane Banon qui a rencontré mardi le procureur Cyrus Vance en compagnie de l’avocat américain de la femme de chambre qui accuse DSK de l’avoir violée le 14 mai dans un hôtel de Manhattan.

Interrogée par l’AFP, la Chancellerie a refusé d’indiquer si une telle demande de coopération judiciaire avait été formulée via les services diplomatiques français par le bureau du procureur de New York.

Jusqu’à présent, Me Koubbi a toujours affirmé qu’il refusait de lier les volets français et américain de l’affaire DSK. Interrogé pour savoir si la réunion de mardi signifiait un changement de position sur ce point, l’avocat parisien avait répondu: «Ce n’est pas un changement stratégique».

Se gardant de vouloir instrumentaliser le dossier à des fins politiques en visant François Hollande, l’avocat a souligné: «je lis dans la presse que Francois Hollande a fini par admettre qu’il avait effectivement conseillé à Anne Mansouret que sa fille dépose plainte. Il avait commencé par dire n’être au courant de rien. S’il n’avait pas menti il n’y aurait pas de polémique».

François Hollande a dénoncé une «opération politique» le visant dans l’affaire DSK-Banon, menaçant à l’issue d’une brève audition par la police mercredi de se tourner vers la justice si on tentait de (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Affaire Banon: Hollande dénonce une «opération politique»
«Je ne trouve aucun mobile à ma fille pour ne pas dire la vérité»
L'avocat de Tristane Banon rencontre les procureurs à New York
Des primes à la performance pour les médecins
La Courneuve perd une tour de taille