Affaire Dominic Cummings : un membre du gouvernement britannique démissionne après les explications peu convaincantes du conseiller de Boris Johnson

franceinfo avec AFP

L'affaire Dominic Cummings, du nom du conseiller de Boris Johnson accusé d'avoir enfreint le confinement, continue de secouer le Royaume-Uni. Mardi 26 mai, un membre du gouvernement britannique, le secrétaire d'Etat pour l'Ecosse, Douglas Ross, a démissionné, marquant son désaccord avec l'exécutif, qui continue de soutenir le conseiller controversé.

Cette démission intervient au lendemain d'une conférence de presse pendant laquelle Dominic Cummings n'a exprimé ni excuses ni regrets, mais a assuré avoir agi de manière "légale et raisonnable" en parcourant 400 kilomètres malgré le confinement qui imposait aux Britanniques de rester chez eux.

"Des habitants de ma circonscription n'ont pas pu dire au revoir à leurs proches, des familles n'ont pas pu faire leur deuil ensemble, des gens n'ont pas pu rendre visite à leurs proches malades parce qu'ils suivaient les recommandations du gouvernement", a expliqué Douglas Ross, sur Twitter. "Je ne peux pas, en toute bonne foi, leur dire qu'ils avaient tous tort et qu'un conseiller du gouvernement avait raison", a-t-il poursuivi, expliquant ainsi la raison de sa démission du gouvernement.

Une affaire qui embarrasse le gouvernement

Les explications de Dominic Cummings n'ont pas suffi à éteindre l'incendie. Déjà critiqué pour sa gestion de la pandémie et les accrocs de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi