Affaire Delphine Jubillar: le parquet demande le renvoi de son époux Cédric devant une cour d'assises

Près d'un mois après la fin de l'instruction dans l'affaire de la disparition de Delphine Jubillar en 2020, le parquet de Toulouse a demandé à ce que l'époux de l'infirmière soit renvoyé devant une cour d'assises pour meurtre sur conjoint.

Une nouvelle étape de la procédure judiciaire. Le parquet de Toulouse a demandé le renvoi de Cédric Jubillar devant une cour d'assises pour meurtre sur conjoint, a appris BFMTV ce lundi auprès du procureur de Toulouse, confirmant une information de France 3 Tarn.

Dans cette affaire, Cédric Jubillar, l'époux de Delphine Jubillar, une infirmière disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 à Cagnac-les-Mines (Tarn), est mis en examen pour homicide volontaire et écroué depuis juin 2021 à la maison d'arrêt de Seysses (Haute-Garonne).

Delphine Jubillar, 33 ans au moment des faits, a disparu de la maison familiale en plein couvre-feu lié à la pandémie de Covid-19. Son corps n'a jamais été retrouvé, en dépit de trois années d'enquête.

Fin de l'instruction

Le 13 octobre dernier, les juges en charge de l'affaire ont notifié la fin de l'instruction aux parties civiles et à la défense. Ils estimaient donc que tous les actes d'enquête nécessaires ont été réalisés.

"Il y aura certainement un appel de l'ordonnance de renvoi quand elle sera rendue", avait prévenu Me Alexandre Martin, l'avocat de Cédric Jubillar, qui clame toujours son innocence.

Un appel de l'ordonnance de renvoi pourrait retarder d'autant plus la date de cet éventuel jugement aux assises, à un moment estimé à courant 2024.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - L'ancien détenu de Cédric Jubillar a raconté que certains enregistrements pourraient mettre en danger la version de son ex-compagne