Affaire Daval : "Je voudrais juste avoir la vérité", demande la mère d'Alexia

·1 min de lecture

Après le père d'Alexia ce mercredi matin, c'est la mère de la victime, Isabelle Fouillot, qui s'est exprimée à la barre dans l'après-midi au procès de Jonathann Daval. Lors de sa prise de parole, elle a voulu rétablir la mémoire d'Alexia Daval, que Jonathann Daval dépeint comme une dominatrice, et demander la vérité à l'accusé. Elle a aussi émis deux hypothèses sur les raisons du meurtre.

"Est-ce que ça, Jonathann, ce sont les paroles d'une personne hystérique, dominatrice ?"

Isabelle Fouillot a d'abord lu un texte qui a sidéré la cour et le public de l'audience : une lettre d'amour écrite par Alexia Daval à son époux Jonathann pour la Saint-Valentin il y a quelques années. Une carte avec un grand cœur rouge sur lequel est écrit :"Mon ami, mon amant, mon confident, j'ai besoin de ta présence, j'ai besoin de tes bras qui me serrent contre toi, de tes mains qui me couvrent de câlins, de tes yeux, de tes lèvres, de ton odeur, de ta voix... Si tu m'aimes, prends soin de moi, comble-moi. Je t'aime."

>> Retrouvez Votre grand journal du soir en replay et en podcast ici

Dans le box, l'accusé pleure, recroquevillé, et ne regarde pas la mère d'Alexia Daval. Plusieurs fois, elle s'adresse directement à lui. "Est-ce que ça, Jonathann, ce sont les paroles d'une personne hystérique, dominatrice ? Je ne supporte pas depuis trois ans ce que tu t'acharnes à faire. Jonathann, pourquoi toutes ces horreurs ?", demande-t-elle.

Deux hypothèses pour le mobile du meurtre

Isabelle Fouillot a ensu...


Lire la suite sur Europe1