Affaire Daval : le verdict symbolise "la nouvelle place" des féminicides pour la justice

·1 min de lecture

La Cour d'assises de la Haute-Saône a condamné samedi Jonathann Daval à 25 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de sa femme Alexia Fouillot en octobre 2017. "C'est à la fois rassurant et intéressant quant à la nouvelle place qui est faite au sein des cours d'assises pour les féminicides", estime Me Isabelle Steyer, avocate au barreau de Paris, samedi sur Europe 1. "Les courtes peines qui étaient précédemment prononcées (pour les féminicides) ne permettaient pas de mettre l'accent sur la gravité et les conséquences dramatiques que cela causait pour la victime et pour sa famille."

>> Plus d'informations à suivre...


Retrouvez cet article sur Europe1