Affaire Daval : pourquoi les sex-toys d'Alexia ont-ils été volés ? La théorie de la mère de Jonathann

C'est l'un des nombreux rebondissements de l'affaire Daval. Le 5 mars 2019, alors qu'une fouille était menée au domicile de Jonathann et Alexia Daval, les gendarmes découvraient avec étonnement que certains des biens du couple manquaient à l'appel. Parmi les objets volés, un album de mariage, une alliance et un caméscope, mais aussi des sex-toys ayant appartenu à la victime, Alexia Daval, née Fouillot. Ce cambriolage, le procureur de ­Vesoul, Emmanuel Dupic, l'a classé sans suite. Mais trois ans après, Martine Henry, la mère de Jonathann Daval, a encore des choses à dire à son sujet...

Dans son livre Moi, maman de Jonathann, paru le 17 novembre dernier aux éditions Michalon, celle qui n'a jamais cessé de soutenir son fils revient sur ce mystérieux cambriolage avec une théorie : l'entourage d'Alexia se serait arrangé pour faire disparaître tout objet susceptible de nuire à la réputation de la victime. "À qui profite le cambriolage de la maison de Jonathann et Alexia (...) ?, s'interroge Martine Henry dans son livre. Le moins que l'on puisse dire est que les objets subtilisés sont étrangement ciblés. : outre les sex-toys appartenant à Alexia - l'un est décrit comme 'rose classique', le deuxième comme 'des boules de geisha argentées', l'alliance d'Alexia, gravée du signe de l'infini et de l'inscription 'Avec toi pour la vie', un album de mariage et un caméscope contenant des vidéos du couple. En revanche, ni les trois bijoux de valeur dans la salle (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Marseille : son rendez-vous anodin chez l'ophtalmo tourne mal, il en ressort aveugle
"Il m'a fait coucou avec un grand sourire" : le suspect du meurtre de la petite Vanesa était-il en chasse ?
Meurtre de Vanessa, 14 ans, enlevée et violée : révélations sur ses parents en état de choc
Des parents remarquent un détail perturbant sur la jambe de leur petit garçon, le diagnostic est sans appel
Une semaine après le décès de son compagnon, il meurt exactement au même endroit