Affaire Daval : cette peur surréaliste qu'avaient les avocats de Jonathann avant ses aveux

Dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017, Alexia Daval était tuée par son mari, Jonathann. Pendant trois mois, le jeune homme était apparu éploré, aux côtés de ses beaux-parents, avant de finalement avouer avoir étranglé sa femme "par accident". Un véritable choc pour ses proches et notamment pour sa mère, Martine Henry.

Dans son livre Moi, maman de Jonathann, paru aux étidions Michalon, elle a confié à propos de l'implication de son fils dans la mort de sa femme : "Dans ma première interview, à l'Est Républicain, j'affirmais que ça ne pouvait pas être Jonathan le coupable. Il faut se mettre à ma place ; c'est inconcevable pour une mère de penser que son fils puisse être un meurtrier. Jonathan, si doux, si gentil, que je connais si bien... C'est vertigineux".

La mère de Jonathann Daval fait des révélations sur ses avocats

Plus de cinq ans après les faits, la mère de Jonathann Daval a toujours du mal à s'imaginer comment son fils a pu rester "campé sur ses mensonges si longtemps". Elle évoque une force qu'elle ne connaissait pas chez celui qui travaillait auparavant dans une société de conseils et de maintenance informatique.

Finalement, Martine Henry est revenue sur l'attitude des avocats de son fils, Randall Schwerdorffer et Ornella Spatafpra au moment de son arrestation pour le meurtre d'Alexia. "Même eux étaient persuadés au départ de l'innocence de Jonathann" a-t-elle confié avant de poursuivre : "Ils lui avaient conseillé de tenir face aux (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

TÉMOIGNAGE Mon mari m'a trompé pendant deux mois après la mort de notre fils
Un noeud abominable dans ses cheveux finit par lui coûter très cher
Trente ans après la congélation d8217embryons un couple accueille des jumeaux
Nantes : panique au lycée, une "surprise" d'anniversaire dérape
À 10 ans elle aide sa mère à mettre sa petite sœur au monde