Affaire Daval : ouverture du procès de Jonathann en Haute-Saône

Lundi 16 novembre, Jonathann Daval comparaît devant la Cour d’assises de la Haute-Saône pour le meurtre de sa femme, Alexia, assassinée en octobre 2017. Au cimetière de Gray, où elle est enterrée, sa tombe est la plus fleurie et la mieux décorée. Depuis trois ans, seul le nom de famille sur la stèle a changé. Après les aveux de Jonathann, les parents d’Alexia ont effacé du marbre le nom de Daval. "Ce nom nous est insupportable. Ils nous a pris Alexia, nos vies. C’est nous qui sommes condamnés à perpétuité", explique sa mère. Des aveux en 2018 En 2017, c’est pourtant Jonathann Daval qui signale la disparition d’Alexia, partie selon lui faire un jogging. Le corps de la jeune femme, brûlée, battue à coups de poing et étranglée, est retrouvé vêtu d’une tenue de sport dans une forêt située à proximité de son domicile. Jonathann, soutenu par ses beaux-parents, exprime son émotion et participe à la marche blanche en hommage à sa compagne. En 2018, cependant, il finit par avouer que c’est lui qui l’a tuée. Son procès doit durer jusqu’au 20 novembre.