Affaire Daval : Jonathann « va révéler des choses », d'après sa mère

Par Le Point.fr
·1 min de lecture
Avant de reconnaître le « meurtre sur conjoint » pour lequel il risque la prison à perpétuité, Jonathann s’était d’abord fait passer pour un époux éploré durant trois mois, notamment auprès des parents de son épouse. (Illustration) 
Avant de reconnaître le « meurtre sur conjoint » pour lequel il risque la prison à perpétuité, Jonathann s’était d’abord fait passer pour un époux éploré durant trois mois, notamment auprès des parents de son épouse. (Illustration)

Alors que le procès de Jonathann Daval pour le meurtre de sa femme, Alexia, s'ouvre lundi 16 novembre à Vesoul, ses parents se sont exprimés dans les colonnes de L'Est républicain. « Même si on n'accepte pas ce qu'il a fait à Alexia, on veut le soutenir. On ne fait pas des enfants pour les abandonner quand arrivent des problèmes », a témoigné Martine Henry, sa mère. Alors que le procès se profile, elle annonce, samedi 14 novembre, que Jonathann va « révéler des choses qu'il n'a jamais dites ».

D'après elle, « il veut parler » même s'il est « très stressé » et a « peur des regards qui seront posés sur lui dans la salle, notamment de sa belle-famille ». Aux côtés de son mari, le père adoptif de l'accusé, elle assure qu'« être violent n'est pas dans le tempérament de Jonathann » et qu'il « aimait et il aime toujours Alexia ».

Des tensions au sein du couple ?

Ses parents, restés soudés dans cette épreuve, espèrent « comprendre le pourquoi du comment » lors ce procès qui promet d'être médiatique. Car avant de reconnaître le « meurtre sur conjoint » pour lequel il risque la prison à perpétuité, Jonathann s'était d'abord fait passer pour un époux éploré durant trois mois, choquant l'opinion publique. Le corps d'Alexia Daval, une jeune femme de 29 ans, avait été retrouvé dissimulé sous des branchages et partiellement brûlé en octobre 2017.

Lire aussi Jonathann Daval, un « gendre idéal » doublé d'un « obsessionnel »

La mère de Jonathann Daval semble confirmer des tensio [...] Lire la suite