Affaire Daval : Jonathann Daval affirme avoir agi seul

Il y a trois ans, le meurtre d’Alexia Daval avait marqué la France. Après avoir joué au veuf éploré, Jonathann Daval a reconnu le meurtre de son épouse Alexia et encourt désormais la réclusion criminelle à perpétuité. Le procès s'est ouvert lundi 16 novembre à Vesoul (Haute-Saône), d'où s'exprimait en direct lundi midi la journaliste de France Télévisions Nathalie Perez. "Tous les regards étaient fixés sur Jonathann Daval, qui est entré dans le box masqué, vêtu d’un pull marin. Lorsqu’il enlève son masque, son visage est extrêmement crispé, il fixe sa mère", rapporte-t-elle. Pas de complices "Au moment du rappel des faits, Jonathann Daval va verser quelques larmes, lorsqu’on évoque le corps calciné d’Alexia. Puis le président lui demande : ‘vous reconnaissez avoir agi seul?’, ‘oui’ répond dans un souffle Jonathann Daval", poursuit la journaliste. En affirmant cela, Jonathann Daval a reconnu qu’il n’avait pas de complices. Le procès va se poursuivre jusqu'au vendredi 20 novembre.