Affaire Daval : la famille d’Alexia réclame plus de 800.000 euros

·1 min de lecture

La famille d’Alexia Daval a réclamé lundi devant la cour d'assises de la Haute-Saône plus de 800.000 euros de dommages et intérêts à Jonathann Daval, condamné à 25 ans de réclusion criminelle en novembre pour le meurtre de son épouse. A l'audience, les avocats de Jonathann Daval ont jugé "disproportionnées" les sommes demandées par les parties civiles. La cour rendra sa décision le 25 mai à Vesoul.

Des dommages et intérêts qui tiennent compte de la médiatisation ? 

Pour Me Jean-Hubert Portejoie, avocat des parents, de la sœur et du beau-frère de la victime, "ces demandes, aussi importantes soient-elles, tiennent compte de la médiatisation, de l'accumulation de drames vécus par les parties civiles et de leur liens fusionnels avec Alexia".

"La médiatisation et les mensonges successifs n'entrent pas en compte", a répliqué l’avocat de Jonathann Daval, Me Randall Schwerdorffer pour qui seul le "lien affectif" et "la souffrance de la perte d'un être cher" doivent être indemnisés. "On ne peut pas se prévaloir d’un préjudice lié à la médiatisation quand on y a autant participé", a-t-il renchéri, "c’est un choix, personne n'a été obligé de s'exprimer".

Les parents de la victime demandent 365.000 euros

Dans le détail, les parents de la jeune femme, Jean-Pierre et Isabelle Fouillot, ont demandé 365.000 euros, dont 60.000 euros de préjudice professionnel après la vente de leur bar-tabac à Gray. "Le montant demandé par les parents nous interpelle, habituellement on est autour de 30.000 euro...


Lire la suite sur Europe1