Affaire Daval : début du procès de Jonathann Daval en cour d'assises

À partir de lundi 16 novembre au matin et jusqu'à la fin de la semaine, Jonathann Daval sera seul face à la cour d'assises. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre d'Alexia, sa femme. Pour Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, trois années se sont écoulées depuis la mort de leur fille et depuis l'instant où ils ont appris que son meurtrier n'était autre que leur gendre. "On croyait qu'ils étaient faits l'un pour l'autre et qu'ils allaient faire leur vie ensemble", souffle Isabelle Fouillot, en larmes. Un "accident", selon Jonathann Daval Le samedi 28 octobre 2017, il est un petit peu plus de midi lorsque Jonathann Daval pousse la porte de la gendarmerie : il vient déclarer la disparition de son épouse, partie faire un jogging. Quelques jours plus tard, le corps d'Alexia, partiellement brûlé, est retrouvé dans une forêt. Trois mois après, Jonathann Daval avoue le meurtre. Il a toujours déclaré qu'à la suite d'une dispute, son épouse a fait une crise, et que c'est en voulant la calmer qu'il l'a étranglée. Un accident, dit-il, qu'il regretterait aujourd'hui.