Affaire conclue - "Elle se la pète !", "Ridicule", "Elle joue l'experte !" : Sophie Davant évalue une peinture aux côtés du commissaire-priseur et exaspère les internautes

Dans
Dans "Affaire conclue", Sophie Davant s'est risquée à expertiser une oeuvre, ce qui a exaspéré de nombreux twittos. (Capture d'écran France 2)

Ce vendredi 13 mai a été un véritable jour de chance pour l'un des vendeurs apparaissant dans le second numéro d'"Affaire conclue", diffusé cet après-midi sur France 2. En salle des ventes, Leticia Blanco, Jérôme Lefranc, Damien Tison, Anne-Catherine Verwaerde et Gérald Watelet se sont battus pour un petit miroir en céramique, acheté en brocante pour 3 euros, signé François Lembo. Whitfield, le vendeur, a en effet réussi à vendre son miroir 1500 euros, estimé 200 euros auparavant ! Mais cet après-midi, les téléspectateurs ont pu découvrir les talents d'une potentielle nouvelle "experte" de l'émission. Aux côtés d'Enora Alix, Sophie Davant s'est en effet risquée à expertiser une peinture... ce qui a profondément exaspéré les téléspectateurs.

N'est pas expert qui veut. Ce vendredi 13 mai a visiblement porté chance à au moins un vendeur d'"Affaire conclue". Les téléspectateurs de France 2 ont ainsi pu assister à une belle bataille en salle des ventes autour d'un petit miroir signé François Lembo. Acheté à peine trois euros en brocante par Whitfield, le vendeur, l'objet en céramique a été estimé 200 euros... puis vendu 1500 euros. De quoi étonner Sophie Davant ! Auparavant, Lionel, 40 ans, en pleine reconversion professionnelle, est venu avec un meuble appartenant à ses arrière-grands-parents en vue d'un heureux événement : il s'apprête à devenir papa. Ce meuble, reconnaissable, d'époque Napoléon III, s'approprie plein de styles différents : des éléments qui rappellent l'époque Louis XVI, Louis XIV et une forme qui rappelle l'époque Louis XV. Estimé 300 euros, le meuble a finalement séduit Leticia Blanco pour 360 euros. De son côté, Sophie, grande amatrice de ski et de montagnes, est venue avec 16 affiches pédagogiques, héritées de sa belle-mère, décédée l'an dernier. Ce lot d'affiches date des années 1950. Après avoir rappelé le contexte historique de la publication de ces affiches, Harold Hessel, le commissaire-priseur de l'émission, a estimé ce lot pour une valeur de 100 euros. Une fois encore, c'est Leticia Blanco qui a fait une affaire conclue pour 120 euros, pour "compléter sa collection".

VIDEO - Découvrez la Minute de Sophie Davant

"Chacun son métier"

Mais la vente qui a fait l'objet du plus grand nombre de commentaires sur Twitter cet après-midi a été celle d'Axelle, une agent immobilier passionnée d'art, qui cherche un nouveau propriétaire à un tableau familial ancien, acheté par sa mère il y a trente ans, chez des antiquaires à Versailles. Rapidement, en salle d'expertise, une fois les présentations faites, Sophie Davant questionne Enora Alix, commissaire-priseur de l'émission : "Moi je vais vous dire Enora : quand on regarde un tableau, la première question qu'il faut se poser, c'est de savoir s'il est bien peint". "Est-ce que c'est bien peint ? Est-ce que tout fonctionne bien ou pas ? Pour savoir si c'est un petit maître qui l'a fait ou un artiste plus prestigieux..." lui répond l'experte. L'animatrice l'interrompt : "Moi je pencherais pour petit maître, même pas sûre qu'il soit maître".

"On ne veut pas être désagréables !" lance l'animatrice à la vendeuse, expliquant simplement qu'elle "applique la méthode" de la commissaire-priseur pour expertiser un tableau.

Cette expertise de Sophie Davant a visiblement exaspéré de nombreux twittos...

Estimée 300 euros, l'oeuvre a finalement été achetée par Damien Tison pour 350 euros.

 

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles