"Affaire conclue" : du neuf avec du vieux sur France 2

On a vu la nouvelle émission de Sophie Davant “Affaire conclue : tout le monde a quelque chose à vendre“, nouvelle pièce maitresse des après-midis de France 2.

Crédit : Twitter

Tout le monde a quelque chose à vendre mais personne ne s’est vraiment précipité pour présenter la nouvelle émission de brocante de France 2. Et en voyant le résultat on comprend pourquoi. Stéphane Bern a refusé de s’y coller après avoir tourné un pilote. L’affaire s’est finalement conclue avec Sophie Davant qui hérite de ce cadeau empoisonné tant on se demande ce qu’elle fait là ! Son rôle se cantonne à des plateaux de lancement et à l’accueil des candidats : “Bonjour Marguerite, qu’est-ce que vous venez vendre aujourd’hui ?”.

Les vraies vedettes de l’émission sont sensées être les vendeurs et les acheteurs. Du côté des vendeurs nous avons donc Marguerite qui souhaite vendre un flacon de parfum Baccara en forme de bougie. Elle espère en tirer plusieurs centaines d’euros, malheureusement pour elle l’expert ne l’estime pas au dessus de 100 euros. Marguerite tente tout de même sa chance devant les acheteurs, une équipe de professionnels de la brocante qui vont se battre (ou non) pour acheter l’objet.

La mécanique des enchères fonctionne plutôt bien et chose rarissime en télévision, les échanges d’argent se font avec de vrais billets ! C’est donc en petites coupures que Marguerite va récupérer 140 euros : affaire conclue.

“On comprend pourquoi Stéphane Bern a décliné”

Le deuxième candidat Jerémy aura moins de chance avec sa machine de fête foraine qu’il refuse de céder à moins de 1 000 euros. Dans cette mécanique, Sophie Davant doit se contenter de commenter les objets (“quelle drôle de machine !”) et de donner aux candidats un pass pour accéder à la salle des ventes. On comprend mieux pourquoi Stéphane Bern a décliné la proposition étant donné que le rôle de l’animateur est quasi inexistant. Comme dans « Les Reines du shopping », une voix-off fait tout le travail et le montage insiste davantage sur les prestations des acheteurs castés pour leur bagout et leur sens des affaires. Bref une émission qu’on pourrait voir sur n’importe quelle chaine privée, même si Sophie Davant fait des efforts pour nous convaincre d’un alibi “service public” en nous promettant “qu’on va apprendre plein de choses sur les objets”.

France 2 tente donc de faire du neuf avec du vieux alors que les émissions sur la brocante n’ont jamais marché à la télévision et que la mécanique des enchères est déjà vue dans les shows américains spécialisés diffusés à longueur de journée sur la TNT. Le public ne s’y est pas trompé : pour son deuxième jour de diffusion, “Affaire conclue” a rassemblé 362 000 téléspectateurs (et 5,7% de PdA). Pas vraiment une bonne affaire.

Thomas Joubert

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages