Affaire conclue - "C’est le grand moment pour la testeuse de sièges", "Évidemment, elle est assise pour accueillir le vendeur", "La voilà le c*l dans le fauteuil" : l’attitude de Sophie Davant choque les internautes

Ce mercredi 25 janvier, l'attitude de Sophie Davant dans
Ce mercredi 25 janvier, l'attitude de Sophie Davant dans "Affaire conclue" a choqué les internautes. Capture écran France 2

Ce mercredi 25 janvier, Sophie Davant était de retour pour animer deux numéros d'"Affaire conclue". Dans le premier épisode, un vendeur a apporté trois fauteuils... Et l'animatrice n'a pas pu résister à l'idée de tester ces objets. Un comportement qui a choqué les internautes.

Comme chaque jour de la semaine, les téléspectateurs ont retrouvé deux épisodes de "Ça commence aujourd'hui", suivis de deux numéros d'"Affaire conclue" sur France 2. Sophie Davant était donc aux commandes de la seconde émission et a rencontré de nombreux vendeurs d'un jour. Ces derniers ont fait le déplacement dans les studios de France Télévisions afin de vendre des objets en tout genre. Bien évidemment, il y en avait une fois de plus pour tous les goûts. D'un livre de mariage, en passant par un vase, des peintures ou bien des fauteuils, les experts en art avaient l'embarras du choix. Et ce sont bien les trois fauteuils, présentés dans la toute première émission d'"Affaire conclue", qui ont déchaîné les passions sur la Toile.

VIDÉO - (Re)découvrez les moments phares de la vie de Sophie Davant :

Ce mercredi 25 janvier, un futur papa prénommé Charly a participé à "Affaire conclue" dans le but de vendre trois fauteuils qui ont fait sensation auprès de Sophie Davant. Comme il l'a expliqué, il a récupéré ces assises dans un hôtel qui était en pleine rénovation. Il les a alors rachetées à un "très bon prix". Si Charly les a gardées un temps chez lui, il a, à présent, décidé de les revendre car il manque de place dans sa maison. En découvrant ces fauteuils, Delphine Frémaux a apporté quelques détails sur leur histoire. Il s'agit des fauteuils "Eggs", "Oeufs" en français, désignés par Erne Jacobsen, qui a reçu l'International Design Award au Japon en 1991.

"Dans sa vie antérieure elle devait être testeuse de fauteuils"

Néanmoins, la commissaire-priseuse a tenu à souligner qu'il s'agissait de copies. Malgré tout, Delphine Frémaux a expliqué que ce design était un intemporel et qu'il était toujours très recherché. Elle a également repéré des traces d'usure, donc pour cela, elle a estimé chaque fauteuil à 150 euros pièce. Si ces trois fauteuils ont eu beaucoup de succès, c'est pour une tout autre raison que les internautes ont réagi sur la Toile. En effet, à chaque fois qu'un vendeur apporte une chaise ou bien un fauteuil, Sophie Davant adore tester les objets... Et ce mercredi 25 janvier, avant même que Charly ne débarque sur le plateau, l'animatrice était déjà assise pour l'accueillir. Un comportement jugé "déplacé" qui a choqué les abonnés de Twitter.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

VIDÉO - Affaire conclue : l'ancien acheteur Julien Cohen dévoile combien il a gagné dans l'émission