Affaire Carlos Ghosn : Une fuite « injuste », toujours un « prévenu »… Comment l’ex-patron est-il vu au Japon après sa fuite ?

Mathias Cena

JAPON - L’opinion nipponne juge durement celui qui a réussi à échapper au système judiciaire qu’il critiquait

De notre correspondant à Tokyo (Japon),

Si le procès de Carlos Ghosn, dont les avocats viennent de jeter l’éponge, n’aura sans doute jamais lieu dans un tribunal japonais, l’opinion publique nipponne, elle, le juge plutôt sévèrement après sa fuite spectaculaire de l’Archipel, fin décembre. Dans un sondage réalisé par Fuji News Network rendu public en début de semaine, seules 4 % des personnes interrogées disent avoir été convaincues par les critiques de l’ex-patron de l’alliance Renault-Nissan contre le système judiciaire japonais et par la justification de sa cavale.

Le débat sur sa personne ne date pas d’hier, puisqu’avant même ce nouveau développement, « L’opinion au Japon était divisée sur Carlos Ghosn », explique Kenneth McElwain, maître de conférences à l’Institut des sciences sociales de l’Université de Tokyo. « Il y avait de la bienveillance pour lui, mais d’un autre côté, les personnes accusées de "crime en col blanc" n’insp(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Renault-Nissan : « L’alliance n’est pas morte », affirme son président
Affaire Carlos Ghosn : Léa Salamé critiquée pour son interview de l’ex-PDG de Renault-Nissan
Affaire Carlos Ghosn : Des internautes se photographient dans des étuis à instruments pour imiter sa fuite
Affaire Carlos Ghosn : La fuite de l'ex-PDG va-t-elle laisser des traces sur la société japonaise ?