Affaire Carlos Ghosn : les faits sont prescrits, plaide Rachida Dati

·1 min de lecture

Rachida Dati réclame le bénéfice de la prescription, dans l'affaire Carlos Ghosn ! Sous le coup d'une enquête anticorruption sur ses prestations de conseil auprès de l'ex-magnat de l'automobile, l'ancienne garde des Sceaux a fait valoir auprès des juges d'instruction que les faits étaient prescrits et ne pouvaient faire l'objet de poursuites judiciaires, de sources concordantes. Fin novembre, l'actuelle maire LR du VIIe arrondissement de Paris avait été convoquée par les magistrates parisiennes chargées des investigations en vue de sa mise en examen, notamment pour corruption et trafic d'influence, mais elle était finalement ressortie de leur bureau sous le statut intermédiaire de témoin assisté.

Les juges d'instruction peuvent toutefois réviser cette décision et ordonner la mise en examen de l'élue à tout moment de la procédure. Sans attendre, Mme Dati a donc adressé début mars aux magistrates une requête aux fins de constatation de la prescription de l'action publique, selon une source proche du dossier. "Cette demande de prescription est fondée sur la transparence absolue de l'activité d'avocat de Rachida Dati pour l'alliance Renault-Nissan", a déclaré Me Olivier Baratelli, un des avocats de Mme Dati, contacté par l'AFP.

>> A lire aussi - Carlos Ghosn charge la France, le Japon, Renault et Nissan dans un livre

Les juges n'ayant pas répondu à cette requête dans un délai d'un mois, cela équivaut à un rejet de l'argumentation de la défense. "Nous allons demander à la chambre de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les plateformes d'école à la maison tombent en panne
Les logements à 5.000 euros du m² de la Ville de Paris disponibles, Bercy abaisse sa prévision de croissance pour 2021... Le flash éco du jour
À Paris, les parents vont devoir payer les activités périscolaires annulées de leurs enfants
Polémique à Poitiers où la maire a décidé de retirer les subventions des aéroclubs
Les autotests disponibles en pharmacie dès le 12 avril