Affaire Carla Moreau : cette mesure radicale qu'envisagerait de prendre la production des Marseillais

·1 min de lecture

Carla Moreau est dans la tourmente. Depuis quelques jours, elle est accusée d'avoir eu recours à de la sorcellerie contre plusieurs candidats des Marseillais. Dans son viseur ? Océane El Himer, sa meilleure amie Maeva Ghennam ou encore son mari, Kevin Guedj. "J’espère que ça va marcher. […] Faut vraiment, obligatoirement, qu’ils ne fassent plus les Marseillais [Manon et Julien Tanti, ndlr]. Que moi je compte toujours plus que Kevin à la télé", peut-on entendre dire dans un enregistrement audio d'une femme ayant une voix similaire à celle de la vedette de téléréalité. La jeune femme aurait d'ailleurs reconnu qu'il s'agissait bien d'elle, selon l'ex de Greg Yega.

Depuis, c'est l'effervescence sur les réseaux sociaux. Alors que certains pensent à un canular, d'autres s'acharnent déjà sur la maman de Ruby. Or l'histoire semble plus complexe qu'il n'y paraît. En effet sur le plateau de Touche pas à mon poste, l'agent de stars Magali Berdah a révélé qu'elle serait victime de chantage depuis plusieurs mois. "Sa maman m'avait prévenue il y a quelques mois que Carla était victime de racket. On l'a envoyée voir un avocat, mais je ne savais pas que c'était une histoire de voyante, ou quelque chose comme ça", a-t-elle révélé.

Si l'affaire a encore de nombreuses zones d'ombres, notamment concernant l'implication réelle de Carla Moreau, la production des Marseillais serait très embarrassée. Dans la panique elle aurait même organisé une cellule de crise, comme le révèle StarMag. L'ordre aurait (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Meghan Markle accusée d’harcèlement : ses avocats dénoncent l’étonnante stratégie du palais de Buckingham
PHOTO Slimane : son dernier cliché en short de bain choque les internautes
Magali Berdah, l'agent des stars de la télé-réalité, conseille Emmanuel et Brigitte Macron
Amandine Petit : ce moment de gêne extrême vécu face à un cultissime acteur
Patrick Poivre d'Arvor : ce long combat contre la maladie pendant lequel il a côtoyé la mort