Affaire Bygmalion : pour Georges Fenech (LR), "le doute doit profiter à l'accusé"

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, a écopé d'un an de prison ferme dans l'affaire "Bygmalion" pour financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012. L'ancien chef de l’État va faire appel du jugement. A droite, de nombreuses personnalités lui ont apporté leur soutien. Parmi elles, Georges Fenech, ancien magistrat, ex-député LR et proche de Nicolas Sarkozy, qui dénonce "une justice qui ne s'appuie pas sur des preuves." Sur le plateau de l'émission "Punchline" de Laurence Ferrari, Georges Fenech a exprimé son mécontentement face à cette décision. "Cela me pose un problème. Le doute doit profiter, comme on dit, à l'accusé", a-t-il martelé sur le plateau de CNews et Europe 1. 


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles