Affaire Buisson : le site Atlantico porte plainte contre "Valeurs actuelles" et Slate

Affaire Buisson : le site Atlantico porte plainte contre "Valeurs actuelles" et Slate

Le site Atlantico n'apprécie pas qu'on laisse "entendre que son travail d’investigation serait motivé par un conflit qui l’opposerait à Patrick Buisson pour des considérations d’ordre privé et/ou financier". Il annonce, jeudi 6 mars, qu'il porte plainte pour diffamation contre le journal Valeurs actuelles, son rédacteur en chef adjoint, Geoffroy Lejeune, pour des propos tenus sur i-Télé, et le site Slate.fr.

Le site qui a révélé certains enregistrements d'un conseiller de Nicolas Sarkozy, Patrick Buisson, entend "mettre un terme aux rumeurs infondées qui mettent en cause sa déontologie". Atlantico reproche à Slate et Valeurs actuelles d'avoir affirmé que les enregistrements avaient été publiés en raison d'un conflit financier entre Patrick Buisson et Jean-Sébastien Ferjou, directeur de la publication d'Atlantico, que Valeurs actuelles qualifie de "créature de Patrick Buisson". L'hebdomadaire affirme que l'origine des fuites se trouverait dans "un différend purement privé et financier qui opposerait trois personnes : Patrick Buisson, Jean-Sébastien Ferjou et une tierce personne".

Slate cite pour sa part des "sources bien informées" affirmant que "Patrick Buisson a aidé Jean-Sébastien Ferjou à monter Atlantico". Dans son communiqué, Atlantico "rappelle qu’il n’a jamais existé de lien capitalistique avec Patrick Buisson : ce dernier n’a jamais fait partie de l’actionnariat du site Atlantico et, à aucun moment, il n’a contribué à l’entrée d’un quelconque actionnaire au capital du site".




Retrouvez cet article sur Francetv info

CARTE. Les 562 villes où le FN aura un candidat aux municipales
Municipales : l'ordre des panneaux électoraux a-t-il une importance ?
De révélations en démentis, retour sur la mise sur écoute de Sarkozy en quatre actes
Affaire Buisson : Carla Bruni dénonce "une société orwellienne" dans sa plainte
VIDEO. Sarkozy sur écoute : NKM parle d'une "déstabilisation", Harlem Désir de "scandale d'Etat"