Affaire Benjamin Griveaux : sa femme Julia Minkowski "hypocrite" ? Elle réplique

·1 min de lecture

L’affaire des vidéos intimes de son mari Benjamin Griveaux, publiées en février dernier par un activiste russe alors qu’il concourrait à la Mairie de Paris, aurait pu lui coûter son mariage. Mais Julia Minkowski, solide comme un roc, n’a pas été déstabilisée par la tempête médiatique. Certaines épouses auraient signé les papiers du divorce sur le champ après avoir découvert de telles images sur les réseaux sociaux de l’homme qui partage leur vie. Pas elle. Au grand regret de ses détracteurs, étonnés de son impassibilité. Alors que l’ancien collaborateur de Dominique Strauss-Kahn préconisait des valeurs familiales pendant sa campagne, tout en s’affichant en couple avec la juriste, leur “hypocrisie” a été pointée du doigt, comme le rappelle le magazine Elle ce mardi 5 janvier. Un terme que Julia Minkowski a balayé d’un revers de main dans un entretien accordé à nos confrères.

D’abord, celle qui se bat contre le sexisme a nié lesdites valeurs familiales et amoureuses que l’homme politique aurait défendues. “Benjamin n’a jamais mené ce type de campagne, bien au contraire”, a-t-elle assuré. Julia Minkowski en a profité pour rebondir sur la “prétendue hypocrisie”. “Où est-elle ? Est-ce le fait de rester en couple malgré l’infidélité ? Non, ce qui est hypocrite, c’est de faire semblant de croire que, dans une rela­tion qui dure, on ne fait jamais face à ce genre de difficultés.” Néanmoins, l’auteure de l’ouvrage L'avocat était une femme : Le procès de leur vie, publié ce mercredi 6 janvier (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Cyril Féraud secret sur sa vie amoureuse : "Je ne dirai plus le moindre mot sur le sujet"
Affaire Olivier Duhamel : "Comment peut-il vivre avec ça ?", s’interroge un ancien ami
"Tout s'est effondré" : Elisabeth Guigou revient sur l'affaire DSK
Affaire Olivier Duhamel : Luc Ferry “sidéré” par les révélations
"Qui va garder les enfants ?" : Julia Minkowski, la femme de Benjamin Griveaux, victime de sexisme