Affaire Benalla: le patron de la société Velours, sous-traitante du contrat russe, confirme que Benalla était un intermédiaire

1 / 2

Affaire Benalla: le patron de la société Velours, sous-traitante du contrat russe, confirme que Benalla était un intermédiaire

Dans un entretien accordé à BFMTV, le président de la société de protection privée Velours, sous-traitante du contrat russe de Vincent Crase et Alexandre Benalla, assure que l'ancien chargé de mission de l'Elysée était un intermédiaire majeur de la négociation. Une enquête pour corruption a été ouverte par le parquet national financier sur ce contrat.

Interrogé ce lundi par Ruth Elkrief sur BFMTV, Jean-Maurice Bernard, président de la société Velours, engagée comme sous-traitante du contrat russe proposé par Alexandre Benalla et Vincent Crase, a tenu à livrer sa version des faits. Il explique vouloir protéger le nom de son entreprise, et évoque sa "colère". "Je joue la vie de mon entreprise, l'avenir de mes salariés".

Dans un premier temps, le chef d'entreprise a recontextualisé sa relation avec les deux hommes. S'il assure avoir fait passer un entretien qui n'a pas donné de suite à Vincent Crase, en 2012, il confirme qu'Alexandre Benalla a bien été employé par Velours, entre octobre 2014 et novembre 2015. Ce n'est que quelques années plus tard, alors qu'il est chargé de mission à l'Elysée en 2018, que Benalla reprend contact avec Velours afin de leur proposer une mission, la protection de la famille d'un riche oligarque russe.

"La rencontre a lieu en janvier 2018 au Damas Café à proximité de l'Elysée, Benalla est présent, Crase aussi. Crase tient le lead et Benalla est afféré sur ses téléphones. Il n'intervient pas mais émet plusieurs noms susceptibles d'intervenir dans la mission. Il est là, il est probablement au courant, mais je m'en tiens aux faits", détaille-t-il. 

A ce moment-là, le nom d'Iskandar Makhmudov n'est pas encore évoqué. 

"7000 euros de marge nette par mois"

Toujours selon Jean-Maurice Bernard, la...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi