Affaire Benalla : L’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron face à la justice

·2 min de lecture

PROCES - Ancien chargé de mission à l’Elysée, Alexandre Benalla est jugé à partir de lundi, notamment pour des violences commises à l’encontre de manifestants le 1er mai 2018 à Paris

Jusque-là, la vie souriait à Emmanuel Macron. En ce mois de juillet 2018, le chef de l’Etat, élu un an plus tôt, savoure le titre des Bleus à la Coupe du monde. Le gilet jaune n’est encore qu’un accessoire de sécurité routière et le coronavirus, un mauvais scénario de science-fiction. Soudain, dans la torpeur de l’été, le journal Le Monde révèle que l’un de ses proches collaborateurs a été filmé, le 1er mai, coiffé d’un casque à visière des forces de l’ordre, en train de frapper un homme sur la place de la Contrescarpe, à Paris. Fin de l’état de grâce.

L'affaire Benalla va empoisonner la première partie du mandat du président de la République. Dans la presse, qui enchaîne les révélations, celui qui se présentait comme adjoint au chef de cabinet du chef de l’Etat renvoie deux images. Celle d’un fidèle devenu l’homme de l’ombre d’un pouvoir qui le protège. Celle d’un amateur entré à l’Elysée grâce à la seule confiance d’Emmanuel Macron, qui joue à l’agent secret et a outre passé ses droits. Treize journées d'audience permettront peut-être de percer le mystère Benalla.

Agé aujourd’hui de 30 ans, l’ancien chargé de mission à l’Elysée reconverti dans le privé comparaît à p(...) Lire la suite sur 20minutes
Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi :
Gérard Collomb est arrivé en burn-out à l’Intérieur, selon un livre de Jean-Michel Aphatie
Affaire Benalla : quatre personnes renvoyées en procès pour l'affaire des manifestants frappés
Affaire Benalla : L’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron jugé du 13 septembre au 1er octobre pour les violences du 1er-mai et l’affaire des passeports
Emmanuel Macron giflé : « Deux poids deux mesures » entre Damien T. et Alexandre Benalla ? Prudence !
Affaire des passeports : Alexandre Benalla renvoyé en correctionnelle

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles